D - Internet

D -1 Questions Internet :

D-1- 1 Q : Le protocole internet est régi par des documents. Quel est le nom générique de ces documents ?

Réponse = RFC (Request For Comments)

Références = (1)

D-1- 2 Q : Quel est le document qui explique l'origine de ce nom ?

Réponse = RFC 1000

Références = (1)

D-1- 3 Q : Quel est le rôle de l'Ethernet dans l'Internet ?

Réponse = Couche de transport physique et couche de mise à disposition des données, constituant la base de réseaux locaux. Cette couche s’interface à l’Internet grâce à une passerelle ou un routeur internet

Ce dispositif est utilisé dans la constitution de réseau locaux (< 1024 postes, distance inférieure à 2,8 km.) Il est normalisé IEEE sous les références 802.2 et 802.3 voir également RFC 894. (Data link layer and physical layer). Cette couche s’interface à l’Internet grâce à une passerelle ou un routeur internet (Gatheway ou IP router) réalisant la communication entre protocoles différents.

Références = XSISO18211 Novembre 1982 - & (1)

D-1- 4 Q : Un paquet Ethernet peut comporter un certain nombre d'octets de données. Pouvez vous nous en dire plus ?

Réponse = Un paquet Ethernet comporte un espace de données variable de 46 à 1500 octets. Le paquet est constitué de blocs de 6 octets destination, 6 octets adresse source, 2 octets de type, 46 à 1500 octets de données et d’un CRC sur 4 octets.

Références = (1)

D-1- 5 Q : À chaque type de réseau correspond une unité de transmission maximum typique :
- Quel est son nom ?

Réponse = MTU (Maximum transmit Unit) Le MTU est la dimension des paquets pouvant être transmis sans fragmentation sur un segment de réseau quelconque. La RFC 1191 donne les valeurs typiques selon le réseau considéré. En ce qui concerne les liaisons point à point la valeur du MTU n’est pas lié aux caractéristiques de la “ couche transport physique ” (LLC), mais plutôt au temps de réponse recherché lors de l’utilisation de la liaison en mode interactif.

- Quelle sa valeur pour un protocole PPP ?

Réponse = 296 ( données 28 = 256 octets, En-tête 40 octets). Les réponses : (2^9)+40 = 552 (How-to linux), (2^10) + 40 = 1064, 1452 (adsl) et 1500 (aussi valeur par défaut) sont acceptées. Il existe une notion de “ Path MTU ” qui concerne une liaison de bout en bout qui sera le plus petit MTU de la liaison, mais c’est hors du sujet.

Référence = RFC 791, 1191 , 1055 et (1) [TCP/IP ILL page 29]

D-1- 6 :    Lorsque nous sommes connectés à l'Internet nous disposons d'une adresse internet. Quel est l'utilitaire qui permet de visualiser cette adresse :

D-1- 6-1 Q : - Sous Windows ?

Réponse = WINIPCFG

D-1- 6-2 Q : - Sous Unix ?

Réponse = ifconfig (BSD -a) ou netstat -in

D-1- 6-3 Q : - Combien existe-t-il d'adresses utilisables pour identifier les utilisateurs ?

Réponse = 3 702 292 270. Une réponse donnant 3 7xx xxx xxx a été considérée comme bonne.

Explication : Il existe 3 classes d’adresses permettant d’attribuer une adresse à un équipement : A, B, C. Les autres classes (D, E et F) ayant d’autres utilisations.

Aucune partie adresse ne peut être formée que de 0 ou de 1.

Pour désigner la classe A on utilise 1 bit du 1er octet il reste 7 bits pour définir les réseaux. Soit 2^7 = 128 réseaux. Mais on n’utilise pas les adresses tout à 0 ou tout à 1 et de plus on retire le réseau d’adresse 10 qui peut être utilisé à titre privé. D’ou il reste 128-2-1 = 125 réseaux de classe A. Il reste 24 bits pour attribuer une adresse mais compte tenu des restrictions tout à 1 ou tout à 0 nous ne disposerons que de :
(2^24)- 2 = 16777214 adresses par réseau.

Pour les réseaux de classe B le calcul est le même et il y a 16 classes B privées ( 172.16 à 172.31) : (2^14) - 2 - 16 = 16366 réseaux de classe B pour lesquels nous disposons de 16 bits pour attribuer les adresses.
Donc (2^16) - 2 = 65534
adresses par réseau.

Pour les réseaux de classe C le calcul est le même et il y a 256 classes C privées (192.168.0 à 192.168.255) :
221-2-256 = 2096894 réseaux qui disposent de (2^8) - 2 = 254 adresses par réseau.

D’où l’on a :

D’où un total de : 3 702 292 270 adresses attribuables. Sauf erreur de calcul...

Références = (1)

D-1- 7 Q : Que sont les URL ?

Réponse = Uniform Resource Locator : forme particulière des URI (Universal Resource Identifier). Les URL définissent la nature des informations échangées ainsi que la syntaxe d'interrogation pour chacun d'eux.

Citez ceux que vous connaissez.

Réponse = ftp, http, https, news, nntp, mailto, telnet, ldap.

Références = RFC 1738 -1808 - Wilde's WWW Tecnical foundations of the Worl Wide Web - Springer - ISBN 3-540-64285-4

D-1- 8 Q : À quelle époque et où est apparu le principe de fonctionnement d'un réseau autonome et indépendant ?

Réponse = 1962 ( L.C Licklider du MIT)

Références = (1) & Internet par l'image - ISBN 2-7135-1867-9

D-1- 9 Q : À quelle époque l'Internet Protocole (IP) a-t-il été mis au point ?

Réponse = 1968 (1ère liaison septembre 1969) 1969 est considérée comme bonne réponse.

Référence = Internet par l'image - ISBN 2-7135-1867-9 - (1)


Référence (1) = Data and computer communication - Stallings - Ed Macmillan ISBN = 0-02-41440-7.
TCP/IP Règle et protocoles - W.R. Stévens - Addison-Wesley ISBN = 2-87908-82-7.
TCP/IP illustrated - W. Richard Stevens - Addison-Wesley - ISBN = 0-201-63346-9.

Retour au sommaire 

 

D-2- 1 Q Un site Internet :
Comme tout le monde, nous demandons à votre Webmaster de faire un site WEB off-line (sur disquette ou CD) qui vous décrit pour le mieux. De la pub donc…

À vous les pages HTML, les images jpeg et autres gif, les videos, les sons, les scripts Java.

L'évaluation tiendra compte des méthodes utilisées, de l'esthétique, de la rapidité, de la lisibilité sous divers systèmes d'exploitation (PC, Macintosh) et cela avec différents navigateurs.
Cette question valait le double de l'ensemble de celles de D-1
.

Réponse : Le site Internet idéal devait répondre à « Qui vous décrit le mieux ». Décrire le club devait donc faire état :

 

(ref : page 19)

30.06.2001