Partie 9 :

Techniques de l’Information et de la Communication

section 1

9.1. Questions de mémoire.

9.1.1. La mémoire principale de la première génération d'ordinateurs.

timbre émis par la poste britanique
en 1992 pour le 200e aniversaire
de la naisance de Charles Babbage.


Dans la "hiérarchie des mémoires" qui est utilisée dès les premiers ordinateurs (ENIAC par exemple), la mémoire principale est celle dont le cycle de base est le plus rapide permis par la technologie du moment ; elle est la seule qui communique avec l’unité centrale (le processeur) et tout transite par elle au cours d’un travail.

Dès 1946, Von Neuman affirme que l’ordinateur ne peut devenir efficace que si l’on résout le problème de la mémoire centrale : faible cycle de base, fiabilité, fabrication simple, faible coût autorisant une grande capacité. Avant la sortie du transistor du domaine expérimental (1960), plusieurs technologies ont été expérimentées, plus ou moins commercialisables.

question :

Quelles sont les technologies essayées durant cette période ; donnez-en une description ; précisez le succès de chacune d’elle.

 

9.1.2. Les modes de représentation en mémoire permanente.

Augusta Ada King,
comtesse de Lovelace
vers 1738 (Ada Byron)


L’utilisation de supports magnétiques (bandes et disques) a permis de stocker des données de façon permanente. Comme pour toute mémorisation, il a fallu les structurer afin de réaliser les fonctions élémentaires : mémoriser de nouvelles informations, modifier des informations existantes, retrouver les informations mémorisées. Mais l’accès à ces données permanentes s’est faite au départ par des programmes différents ; le problème nouveau a été de dissocier la structuration des données enregistrées et la façon dont les programmes les utilisent ; les systèmes de gestion de base de données ont pour but d’éviter autant que faire se peut, l’influence de la structure sur les programmes (C. Carrez).

questions :

Trois modèles aujourd’hui classiques ont été proposés pour gérer ce problème. Lesquels ? Un langage, qui est devenu un passage obligé dans la compréhension des bases de données, est associé à l’un de ces modèles ; lequel ; quel est le nom de ce langage (acronyme et nom complet) ?

section 2

9.2. Systèmes d’exploitation.

9.2.1. Le MS-DOS.

Avec l’IBM 704, en 1954, naît le premier véritable système d’exploitation («Operating System») des ressources machines (exécution des entrées, gestion du traitement, sortie des résultats). Lorsque les techniciens d’IBM créent le PC, ils laissent en suspens la question du système d’exploitation : plusieurs systèmes pourront le faire tourner !

questions :

Quelle est l’entreprise qui a créé le « DOS » utilisé par le « PC » ? Quel était l’acronyme utilisé pour le désigner initialement ? Quel était le développement prêté à cet acronyme ? Quel sort a été réservé à ce système au cours des premières années du PC ?

Il existait alors la possibilité de deux autres systèmes d’exploitation adaptables au processeur d’Intel. L’un de ces systèmes émanait du privé ; quelle firme avait initié ce système ; sous quel nom ; quel a été son succès ?

Le second émanait d’une université ; quelle est cette université et comment s’appelle ce système ? Par quoi se caractérisait-il ?

9.2.2. UNIX

Dans le début des années 70 du XXe siècle, Ken Thompson et Denis Ritchies mettent au point dans les laboratoires ATT, un langage, le langage C, avec pour objectif d’écrire un systèmes d’exploitation “universel”, UNIX. Connaissez-vous au moins une reprise du même schéma : création d’un langage spécialement adapté pour rédiger des systèmes d’exploitation ? Quelles sont les caractéristiques -pas seulement techniques- du système d’exploitation UNIX, qui peuvent expliquer son succès mondial, en particulier dans le monde de ce qui deviendra l’Internet ?

section 3

messageries électroniques vue par Pakito
dans "Le Monde" du samedi 21 septembre 2002

9.3. kek sek sa ?

9.3.1. S.M.S.

Mon petit-neveu qui est féru des technologies de la communication a été doté d’un téléphone portable pour son entrée en seconde. Il a décidé de m’initier au langage SMS ; il m’envoie donc régulièrement frappées de deux pouces allègres, des « brèves » qui encombrent ma messagerie ; en retour, il me demande de lui soumettre mon décodage.

Comment interpréteriez-vous :

SMS 8-) :-p :-& *<|:-)
ASV MDR ASAP A12C4 Ri129
Y A qq1 Abrg oussketé kiCkafésa A2M1

 

9.3.2. Oulipo.

Je lui ai dit que, en fin de compte, ma longue fréquentation des auteurs de l'Oulipo m'avait plutôt préparé à cette propédeutique ; il m'a regardé d'un air effaré ! Quelles explications ai-je pu lui donner et quelles citations ai-je pu faire pour lui montrer qu’il n’y avait pas 2kwa fouéT 1 cha (t) !

 

9.3.3. Question de culture !

Et puis, pour moi qui suis de la vieille école, j’aime assez voir ce retour à la correspondance écrite et ce travail sur les niveaux de langues que ne permettent pas les exercices scolaires, qui ont toujours du mal à se libérer des formalismes, des normes et des tabous. Quitte à prolonger la leçon, je lui ai proposé un exercice de “translation” du vocabulaire des T.I.C.

Il s’agit de rechercher les équivalents culturellement recommandés dans l’expression française des termes, acronymes et expressions qui suivent ; entre parenthèse j’ai mis le nombre d’équivalents utilisables (et souhaités pour notre jeu).

Backbone(3) Browser(3) Channel operator
Cyberespace Downloading Ecash
Flame Flame war IRL
IRC Logout Multi-User Dungeon
Network File System Privacy-Enhanced Mail Protocol
Search engine Smiley(2) Wide Area Network

 

section 4

9.4. Clic sur la toile.

9.4.1. Perseus.

Une université américaine quasiment inconnue, Tufts, crée l’événement à l’extrême fin du XXe siècle en lançant « Perseus Project ».

En quoi consiste-t-il ? Caractériser ce qui apparaît comme original dans ce projet, même si on n’est pas spécialiste des langues anciennes.

Trouver un site en langue française qui « joue » dans le même registre.

9.4.2. L’idée d’un réseau mondial.

Où s’est tenue la toute première réunion sur l’idée de créer un réseau mondial ? Quand ? Pourquoi ne put-il y avoir au sens strict de « séances de nuit » ?

9.4.3. Java.


Java va avoir huit ans. L’idée d’une application orientée objet, extensible, et utilisant une machine virtuelle qui l’autorise à fonctionner dans divers environnements avait déjà été développée avec un succès théorique certain, mais une diffusion pratique confidentielle.

Quelle application utilisait ces concepts, en partie repris dans C++ et Pascal Objet ? Pouvez-vous donner quelques précisions sur cette application ?

9.4.4. JavaScript.

Un site comporte dans l’entête de son fichier d’index la séquence suivante :

Commentez cette séquence.

9.4.5. vitesse de transmission.

La télécommunication des données numérisées utilise différents médias qui autorisent des flux de transmissions (nombre d’informations élémentaires -ou bits- transmis par unité de temps -usuellement la seconde-) plus ou moins importants.

Quel flux nécessite une transmission vocale (conversation) ; une transmission vidéo (film) ? Quels sont les flux permis par une ligne téléphonique ? un câble coaxial ? une transmission hertzienne ? une fibre optique ?

                               bonne recherche à tous
                          L’équipe “Challenge Ademir 2003”